Arthrite réactionnelle

L’arthrite réactionnelle est une forme douloureuse d’arthrite qui se développe en réaction à une infection ailleurs dans le corps. Ce sont les sites d’infections gastro-intestinal et génito-urinaire qui mènent le plus fréquemment à l’arthrite. L’arthrite réactionnelle peut causer de l’inflammation et de la douleur aux articulations, à la peau, aux yeux, aux organes génitaux et à la vessie. Elle peut causer un mal persistant au bas du dos. Certaines personnes qui font de l’arthrite réactionnelle sont porteuses du gène HLA-B27.

Symptômes de l’arthrite réactionnelle

  • Doigts ou orteils gonflés en “saucisses”
  • Douleur, enflure et raideur des articulations
  • Éruptions cutanées
  • Épaississement et anomalies des ongles des doigts et des orteils
  • Iritis, uvéite, conjonctivite
  • Enthésite (inflammation où les tendons s’attachent à l’os)
  • Cystite (inflammation de la vessie ou des voies urinaires)
  • Lésions et plaies aux organes génitaux
  • Inflammation et douleur au bas du dos ou au bassin

Diagnostic de l’arthrite réactionnelle

Un rhumatologue est dans la meilleure position pour diagnostiquer l’arthrite réactionnelle. L’examen physique, les antécédents médicaux individuels et familiaux, les analyses sanguines, incluant celles pour le gène HLA-B27 et les radiographies peuvent tous aider à poser un diagnostic. Le rhumatologue sera à l’affût de douleur persistante au bas du dos ou au fessier, de douleur ou raideur pouvant être pire le matin mais qui s’améliore avec l’activité physique, d’indices d’une infection antérieure soit par un empoisonnement alimentaire (comme la salmonelle) ou contractée lors d’activités sexuelles (chlamydia). L’arthrite réactionnelle débute généralement dans les quelques semaines suivant une infection.

Prise en charge

Pour en savoir plus sur la prise en charge de l’arthrite réactionnelle.